Baisse des subventions citoyenneté et environnement

Baisse des subventions citoyenneté et environnement

La droite au Département : entorse à la laïcité, coupes budgétaires contre la protection de l’environnement et les actions en faveur de la citoyenneté.

A l’occasion de la réunion de la Commission permanente du Conseil Départemental, ce vendredi 18 décembre, les élus du groupe Pour les Seinomarins (socialistes et apparentés) se sont opposés à plusieurs remises en causes décidées par la droite dans le soutien apporté aux associations de protection de l’environnement ainsi qu’aux associations de promotion de la citoyenneté alors que les crédits étaient disponibles au budget pour 2015. Dans le même temps, la droite créé un financement pour une association confessionnelle.

Au lendemain des élections régionales et à la veille des congés, et après la présentation mardi par le Président du Département de ses priorités pour le mandat, ces décisions en disent long sur ce qui attend les Seinomarins pour les 5 prochaines années.

Quelques jours après l’accord international sur le climat lors de la COP 21, la droite départementale agit à contre-courant et décide d’une diminution d’au moins 10 % des subventions accordées à plusieurs associations oeuvrant dans le domaine de la protection de l’environnement : des associations telles que CARDERE, Le CHENE à Allouville-Bellefosse, Air Normand, l’Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest, le Groupe Ornithologique Normand, la Cellule de suivi du littoral normand… sont ainsi touchées par cette baisse de subventions de l’ordre de 20 000 € alors que les crédits étaient disponibles.

Il en va de même pour plusieurs organismes agissant pour la promotion de la citoyenneté, tels qu’Oxygène (Neuville-lès-Dieppe), la radio HDR (Hauts de Rouen) ou encore le Centre social du Puchot (Elbeuf), qui voient le soutien accordé à leurs actions raboté de 10 % par la droite.

Dans le même temps, et moins de 10 jours après la célébration du 110ème anniversaire de la loi de 1905 de séparation de l’Eglise et de l’Etat, la droite au Département décide de remettre en cause le principe de laïcité, en accordant une subvention à la Confrérie de la Charité de Roncherolles-en-Bray, au motif de la perpétuation de la tradition des « Charitons ». Les Confréries de la Charité sont des associations de paroissiens,  leur  nature est confessionnelle. Un tel précédent contraire à la laïcité ne peut être admis.

Mardi, le Président du Département présentait, 9 mois après son élection, les priorités de sa majorité pour les cinq à venir. Les décisions d’aujourd’hui laissent malheureusement entrevoir ce qui attend concrètement les Seinomarins dans les mois à venir. Le groupe pour les Seinomarins a voté contre ces décisions. En 2016, nous continuerons de jouer notre rôle d’opposition active, collective et positive.

Laisser un commentaire